QU’EST-CE QUE L’APHASIE?

QU’EST-CE QUE L’APHASIE
JE SUIS APHASIQUE
JE SUIS UN PROCHE AIDANT

Qu’est-ce que l’Aphasie

L’aphasie (A) est liée à un dommage au cerveau, dans les zones du langage survenant à la suite d’un accident vasculaire (AVC) cérébral, d’une tumeur cérébrale ou d’un traumatisme cranio-cérébral (TCC).

 

La Carte aphasie :

Une aide à la communication, un outil de sensibilisation. Elle est conçue pour être personnalisée puisque chaque personne aphasique peut cocher les énoncés appropriés à sa situation selon les difficultés qu’elle éprouve et les meilleures stratégies pour l’aider. Elle est disponible à l’association.

 

 

C’est quoi un traumatisme craniocérébral (TCC)?

«Le Traumatisme craniocérébral (TCC)  est un traumatisme causant une destruction ou une dysfonction du système nerveux intracrânien… Pour qu’il y ait traumatisme craniocérébral, il faut que le cerveau ait été secoué ou frappé directement et que les cellules cérébrales ou neurones et leurs prolongements (axones) aient été endommagés… Le traumatisme craniocérébral provoque généralement un changement soudain de l’état de conscience dont la gravité et la durée sont variables (changement qui peut aller d’une confusion minime à un coma profond). » (Définition issue de la Société de l’Assurance Automobile du Québec)

 

C’est quoi un accident vasculaire cérébral (AVC)?

 

L’AVC porte atteinte à une partie du cerveau. Celui-ci survient à la suite d’un problème à la circulation sanguine chargée de l’approvisionnement du cerveau en oxygène, entre autres lors de la rupture ou de l’obstruction d’un vaisseau sanguin ou d’une artère. L’apport d’oxygène est alors insuffisant et le cerveau subit des dommages irréversibles.

 

 

Les signes de l’AVC

Même si les signes d’alerte de l’accident vasculaire cérébral varient selon les zones cérébrales touchées, il existe trois symptômes majeurs qui doivent immédiatement alerter :

  1. Un engourdissement ou une impossibilité brutale de bouger un bras, une jambe ou tout un côté du corps, avec une perte de sensibilité;
  2. Une impossibilité brutale de parler, de trouver les mots ou de les comprendre;
  3. Un trouble de la vision ou une perte soudaine de la vue d’un œil.

 

Même si ces signes sont brefs et qu’ils régressent en quelques minutes, ils sont toujours révélateurs d’un AVC : il faut donc appeler immédiatement le 911 et indiquer qu’il s’agit possiblement d’un AVC.

Comme pour l’infarctus, chaque minute compte afin de limiter les séquelles graves, voire le décès de la victime.